miroir - creanima

Aller au contenu
Le Miroir


Bonjour miroir, tu en fais une tête ce matin ?

Oh excuse-moi, c’est vrais, c’est ma tête que tu reflètes, il faut dire qu’hier ça été dur

J’étais tellement mal que je ne sais plus ce que j’ai fait, holà voilà que je parle à mon miroir à
présent.

-Et alors ! Répond le miroir !

C’est à moi que tu parles…. Je dois être vraiment mal.

-Tu me parles et je te réponds c'est tout.

C’est donc possible alors ! Je pensais entendre des voix !

Si je te pose des questions tu me répondras ?

-On peut toujours essayer "dit le miroir"

Pourquoi la vie est si compliquée ?

C'est peut-être nous qui la compliquons répondis le miroir.

Tu veux dire que nous pouvons être responsables de ce qui nous arrive !

Pourtant je suis quelqu’un de bien, du moins je le pense, alors pourquoi je ne suis pas
complètement heureux(se) ?

-Je pense que tu peux répondre à cette question par toi-même.

-Car les réponses à nos questions, viennent de notre for intérieur, si tu cherches bien tu
trouveras, car cet endroit, tu le connais mieux que quiconque.

On peut essayer de le trouvé ensemble si tu veux.

-Ah oui, mais dit moi alors ce que je fais dans ce monde ou je suis arrivé(e) sans savoir
pourquoi ? Ce sont mes parents qui ont décidé d'avoir un enfant, moi j'ai rien demandé.

-C’est ce que tu penses, mais peut être faisais-tu déjà partie de ce monde avant ta (RE)
naissance, et en feras partie éternellement.

C’est ça bien sûr ……, je sais qu’un jour je vais mourir et voilà tout !

-Et si par magie, ou tout simplement, nous étions prêt à accepter l’idée que notre (id)entité a
débuté à sa "naissance originelle" dans « l’espace-temps » des cycles de la "Vie"que
certains appelle ” Réincarnation ”, ou expérience dans la “ matière ”. Et si tu es prêt(e) à
imaginer que cela est possible, tu pourrais alors t'intéresser au fait que nous sommes
peut-être dans notre "Vie universelle" par notre volonté de vouloir évoluer dans cet univers
d’ « Energies créatrice ».

Tout ce que tu me racontes m'a l'air de belles sornettes, je préfère te briser plutôt que
d’écouter tes bêtises.

-C’est ton droit répondis le miroir, mais tu oublies que je suis ton reflet et qu’en me brisant
c’est toi que tu brises. Et si tu commençais par t'aimer toi-même, pour délier tous ces nœuds
du cœur, afin de libérer ton corps et ton âme, toutes ces questions que tu me poses, c’est à
toi que tu les poses et tu connais les réponses mieux que quiconque, il faut juste essayer
d'en comprendre le message.

-Ca suffit miroir, c'est assez ! Maintenant je vais te briser.

-Nous y sommes, c’est ce que je pensais, il est tellement plus simple de fermer les yeux,
plutôt que de les ouvrir vers une autre vision des choses, peut être une autre ouverture
d'esprit et un éveil de notre conscience.

-Brise-moi maintenant après tout, je ne suis que ton reflet….

-Pourquoi hésite tu à me briser à présent, prendrais tu conscience que j'aurais peut-être
raison ! Tu vas avoir un choix à faire à présent, fermer les yeux ou les ouvrir, courage ouvre
les yeux et regarde-moi, je sais que tu peux y arrivé, j'aimerais tellement retrouver le sourire
et le bonheur sur ton visage.

-Voilà je pense que nous avons eu un très bel échange aujourd’hui, qu’en penses-tu ?

-Et pour moi qui ne suis qu’un miroir, j'espère t'avoir apporté un élan de bonheur, que tu
n’hésiteras plus à te regarder dans mon teint de glace et de me parler.

-Voilà de tout cela, tu en fais ce que tu veux, car nous avons tous le libre choix de faire ce
que nous voulons de notre vie et soi tranquille car cette "Energie créatrice universelle", ne
nous juge pas, ne nous punit pas, elle nous envoie que de "l’amour inconditionnel", et elle
nous laisse le temps de grandir et d’évoluer.

Pascal Della Piana


Sophro conseiller – Hypno thérapeute
Auteur du livre: Rendez-vous avec mon autre MOI, ou il parle de son EMI
(expérience de mort imminente)

PS: La reproduction à des fin non comerciale de ce texte est autorisée à la seule contition
de ne pas changer le contenu et d’indiquer le non de l’auteur, pour toute modification
prevenir l’auteur.







Retourner au contenu